© 2019. Créé par haricrea.com

Logo_Fond_Transparent.png

Le Chien

Agit en miroir de la personne. En observant son attitude, on peut émettre des hypothèses quant à l'état psychique de la personne.

La simple présence du chien va apporter un moment de joie, de bien-être

et d’échanges. Cette présence agréable sera en elle-même bénéfique.
La médiation avec le chien a pour objectif principal la responsabilisation

de la personne qui devient auteur de soins, ce qui va naturellement

la valoriser. Cet animal apprécie les caresses, le temps qu’on passe à s’occuper de lui et il le rend par des marques d’affection.
Il permet à la personne de reprendre confiance en elle, notamment lorsqu’elle parvient à faire exécuter un ordre au chien, à le commander, à se faire obéir et respecter de lui.
La présence d’un chien va également faciliter la réalisation de mouvements difficiles à exécuter pour quelqu’un ayant des difficultés motrices,

car ces mouvements seront réalisés pour le chien, sans y penser, grâce

à diverses activités ludiques.

Le lapin

Fragile, vulnérable et sensible, il permet aux personnes dans cette situation de se retrouver en lui.

Il est l’animal idéal pour la médiation avec les enfants qui rencontrent

des difficultés scolaires. Sa douceur, sa gentillesse et sa tendresse font de lui

un être attachant.

Par son calme et son apparence inoffensive, il déclenche l’instinct

de protection et le besoin de materner.

Le lapin est agréable à caresser et à prendre dans ses bras, c’est un véritable antidépresseur naturel. Le toucher, le contact avec sa fourrure sont source

de réconfort et contribuent à diminuer le stress et l’anxiété, surtout chez les personnes introverties.

La chèvre

Idéale en médiation avec les personnes en situation de handicap.

C’est un animal de ferme vif et intelligent qui recherche le contact avec l’homme.

D’un tempérament familier la chèvre se prête bien à un travail de médiateur auprès des enfants. Sa petite stature rassure. Elle joue, comme le cheval, un rôle très important dans l’orientation de l’agressivité et la provocation chez certaines personnes en situation de handicap mental.

La chèvre naine est hyper sociable, docile, douce, joueuse, complice, très gourmande, en demande d’affection et son regard ne dégage aucune agressivité. 

La poule

Permet de travailler la motricité fine et globale.

Elle suscite la curiosité chez les petits et les grands, on aime l’observer et elle se laisse facilement caresser si elle y est habituée. La couleur de ses plumes surprend, leur douceur également. Elle permet d’évoquer des souvenirs de raconter des histoires, de créer du lien.  Elle impose d’être délicat pour se laisser manipuler et elle oblige donc à un contrôle des mouvements permettant un travail de motricité.